Communiqué :MESSAGE DU MOUVEMENT LES TEMPLIERS À LA NATION TOGOLAISE

COMMUNIQUE

MESSAGE DU MOUVEMENT LES TEMPLIERS À LA NATION TOGOLAISE

Chers compatriotes, femme togolaise ma mère, mon épouse, ma fille, honnête homme togolais, bon père de famille,  soucieux du bien-être de la Terre de nos aïeux et surtout la jeunesse sacrifiée par l’égoïsme de certains de nos aînés en quête de leur ambition personnelle qu’ils mettent au-dessus de l’avenir de la jeunesse, relève de demain et de l’intérêt supérieur de toute la nation, le maréchal du mouvement les TEMPLIERS vous appelle à la vigilance.

Dans notre dernière adresse de félicitations à son excellence Faure GNASSINGBÉ pour son plébiscite par le peuple togolais souverain, nous souhaitions des lendemains de l’élection présidentielle sereins et calmes pour la paix qui seule permet la prospérité et le bonheur des peuples.

Chers compatriotes, nous ne croyions pas si bien dire car au moment où la période électorale est bien terminée, des humeurs et rumeurs se font de plus en plus précises sur des agitations et contestations démagogiques sans preuves tangibles d’un aigri qui joue au mauvais perdant. 

Mgr Philippe F. KPODZRO appuie cette maladresse en appelant à des marches qui n’aboutiront à rien.

Marcher pour qui ? Exposer sa vie pour qui même ? 

Réclamer encore dans ce pays une victoire sans PV?

Même si ce prélat gravement affecté de vieillesse avancée a bien abusé de la foi  de quelques chrétiens étourdis en les invitant à voter pour un soit disant candidat du « Saint-Esprit », nous voulons rappeler que la manifestation du Saint- Esprit n’est pas un monopole en une personne donnée. Ceci étant la foi demande de notre part vigilance et discernement d’esprit. Le Seigneur Jésus n’a-t-il pas prévenu les siens que le diable peut se déguiser en Ange de lumière ?  Le peuple togolais ne saurait être dupe.

Les faits sont récents depuis 1990 et méritent d’être rappelés: le chien ne changera jamais sa façon de s’asseoir.

Disons-le simplement ; en résumé, le Président Faure GNASSINGBÉ est celui qui a restitué au peuple togolais sa seule victoire de la lutte pour la démocratie des années 90 dont Agbeyome KODJO est le plus grand fossoyeur impénitent et prétentieux. Il nous a restitué les fondamentaux de la constitution de 1992, notamment la limitation à deux des mandats et le scrutin présidentiel à deux tours.

Cher concitoyens, qui était le chef d’orchestre du toilettage de la constitution de 1992?? Qui était ministre de l’administration territoriale lors de la guerre tiède des années 90 avec son lot de peur et de terreur ainsi que les taxis de la mort qui faisaient des disparues ???

Au moins, avant de venir se présenter insolemment comme le sauveur de la démocratie qu’il avait détruite en maître d’œuvre fossoyeur impénitent, il aurait eu l’élégance et l’intelligence, ne serait-ce que pour la forme, de demander pardon publiquement au peuple togolais martyr de ses manœuvres de politicien véreux.

Nous n’avons pas oublié  que feu le général Eyadema même  avait appelé  à voter la constitution de 1992. 

À cette époque, Aviyomé  était ce faucon zélé du RPT qui, pour plaire au père de la Nation, avait osé manœuvrer  pour une renonciation du Chef de l’État à sa parole de militaire.

Les barons du RPT de l’époque eux-mêmes manquaient d’audace pour prendre les devants de l’initiative de ce qui pouvait être considéré comme une provocation du  peuple togolais, parce que c’était le seul point d’accord entre la mouvance présidentielle et l’opposition de l’époque, malheureusement devenue aujourd’hui alimentaire, égoïste, et irréaliste.

 Par ses actes osés contre le peuple  togolais, le candidat de Mgr Philippe KPODZRO, lui-même Président de l’Assemblée de Transition qui avait accouché de la constitution de 1992, a choisi d’offenser durablement le peuple togolais et cela est en  moral politique imprescriptible. Ainsi le père de la Nation est devenu Président à vie par la ruse d’un célèbre et audacieux  AGBEYOMÉ des années 1992.

Les togolais ont toujours en mémoire que ce dernier est l’un des principaux artisans du maintien au pouvoir du régime. Son seul regret est de ne pas être le successeur d’Eyadema puisqu’il n’est un secret pour personne qu’il se proclamait le dauphin légitime d’Eyadema. Quelle prétention ?

Ce que la  » dynamique  » du vieux prélat n’a pas compris du message envoyé par le peuple togolais souverain par le plébiscite du 22 février du chef de l’état sortant à hauteur de 72,36 % est qu’il n’a pas la mémoire courte  et veut rompre définitivement avec ces  leaders imposteurs qui se réclament de l’opposition par pur opportunisme. 

Le peuple souverain n’a pas non plus oublié  les propos du candidat du Saint-Esprit en 2015 quand Mr FABRE avait perdu les élections.

Je cite:  » Élu ou pas, dès lors que les institutions que nous avons établies (CENI, CC) l’ont proclamé vainqueur et  reconnu par la communauté internationale, il est notre président et nous devons le respecter. Les choses sont ainsi. Ceux qui disent autre chose, ça les regarde. « fin de citation. Cinq ans après, le mouvement les TEMPLIERS lui rappelle ses propos et lui répond que sa contestation actuelle non fondée et sans preuves le regarde aussi.

Le peuple par ce vote exprime aussi qu’il n’a pas oublié la responsabilité du candidat de la dynamique de papi kpodrzo dans les massacres de Fréau où des centaines d’innocents citoyens sont passés de vie à trépas par des balles et gourdins.

Comment peut-il espérer des veuves et orphelins  des martyrs de fréau jardin un vote en sa faveur en 2020? Le bourreau oublie vite ses sévices mais la victime s’en rappelle toujours en sa présence, dit un adage.

Agbeyome KODJO a-t-il déjà oublié les largesses du Président Faure qui lui ont permis de devenir  député de la 6ème législature ???

Un  peuple peut pardonner son bourreau ; mais l’ovationner  serait un signe de démence avancée.

 fin de citation 

Le peuple togolais n’est pas un peuple d’abrutis et de nuls et quiconque veut le prendre pour tel le trouvera sur son chemin quels que soient son âge et son titre et le message du 22 février 2020 est sans appel.

Le peuple togolais défendra sans concession aucune son choix et la victoire de son champion Mr Faure GNASSINGBÉ  par tous les moyens si un  mauvais perdant  s’aventurait de jouer au  trouble-fête pour tenter de remettre en cause notre quiétude. 

À bon entendeur salut !

Pour le mouvement des Templiers, Jean-Luc Koffi HOMAWOO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *