Vers une meilleure valorisation du secteur artisanal

CULTURE

 Au Togo l’artisanat va davantage être mis en valeur. Déjà objet d’une attention particulière des pouvoirs publics sur la dernière décennie, avec plus de 09 milliards FCFA investis en 09 ans, le secteur va amorcer une nouvelle trajectoire axée sur la professionnalisation, la formation et le perfectionnement des acteurs.

Le nouveau gouvernement consacre ainsi un ministère dédié aux enseignements primaire, secondaire, technique et à l’artisanat. Le Professeur Dodzi Kokoroko, jusqu’alors Président de l’Université de Lomé assurera sa direction, secondé par un ministre délégué au secteur, Eke Kokou Odin.

« La fusion de l’éducation, l’enseignement technique et l’artisanat n’est pas anodine, mais traduit la volonté des autorités de mettre en place un processus qui doit conduire à des réformes importantes pour répondre efficacement à la problématique de l’adéquation emploi-formation », a déclaré le directeur de la communication présidentielle, Kouessan Yovodevi. 

Toujours selon le responsable, « loger l’artisanat dans cet ensemble tout en créant un ministère délégué à l’enseignement technique et à l’artisanat traduit un changement de paradigme à la problématique de l’emploi impulsé par le Chef de l’Etat ».

Le Togo qui ambitionne à travers le PND, d’appuyer la création de 4200 entreprises artisanales d’ici 2022, entend ainsi via ce réajustement ministériel, valoriser davantage le savoir-faire des artisans locaux.

Pour rappel, l’artisanat emploie plus d’un million de personnes et contribue au PIB à hauteur de 18%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *